octobre 3

0 comments

Life in airport

By ManuBZH

octobre 3, 2019


J’ai passé les 3 premières semaines de la rentrée 2019 à prendre l’avion. Côté bilan carbone, on est d’accord que c’est pas top, mais ce n’est pas le sujet. Qui dit avion dit aéroport, et l’ambiance particulière qui y règne, qui plus quand il est 6h du matin.

Dans un aéroport, tout est prévu pour accueillir les flots de gens qui arrivent et partent.

Tout est fait pour que cette étape soit a plus agréable possible : commerces, stand d’accueil, bars, restaurants, grandes ouvertures pour laisser passer la lumière naturelle et admirer la flotte d’avions (et procurer un peu de rêve d’évasion à ceux qui restent sur terre). Tu peux même y trouver des zones de repos, d’autres pour être au calme pour travailler.

Tout est fait pour accueillir les voyageurs, à condition qu’il restent bien parqués, bien dans la file d’attente, bien assis en ligne, bref, bien anonymisés et dénaturés à l’état de produits à transformer.

Tous les codes de la production industrielle de masse sont déployés, de l’arrivée de la matière première à l’expédition.

Ce n’est pas un hall d’accueil, c’est une plateforme de distribution et d’orientation.

Ce n’est pas un accueil pour l’enregistrement de billets, c’est une chaîne de production et de transformation de personnes normales en voyageurs.

Ce n’est pas une salle d’attente ou de transit, c’est une zone de stockage.

Tout est fait pour accueillir les voyageurs et leur rendre le passage le plus agréable possible. Et pourtant, je trouve que c’est un des endroits les plus déshumanisés.

Bonus : la dernière photo a été prise dans un hôtel de zone industrielle lyonnaise, mais cela ne change pas tellement le propos.

Un commentaire ?

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous avez lu ça aussi ?